Le Conseil général des Yvelines fête le vélo et accueille le 70e Paris-Nice

Pour la troisième année d’affilée, la course Paris-Nice s’élance des Yvelines avec une 1re étape entre Dampierre et Saint-Rémy-les-Chevreuse, dimanche 4 mars, et le départ de la 2e étape, à Mantes-la-Jolie, le lendemain. L’occasion, pour le Département, de mettre en avant son patrimoine et la qualité de son réseau cyclable.

Le Conseil général des Yvelines donne rendez-vous à tous les amateurs de vélo dès le samedi 3 mars avec l’opération « Tous Cyclistes en Yvelines »…

 

Tous cyclistes en Yvelines pour le Paris-Nice 2012

 

Affiche Paris Nice 2012Pour la troisième année consécutive, le Département des Yvelines accueille le départ de la course cycliste Paris-Nice. Dès samedi 3 mars, le Conseil général lance l’événement avec les animations de « Tous Cyclistes en Yvelines » à Saint-Rémy-lès-Chevreuse.

« Tous Cyclistes en Yvelines » est un événement organisé la veille du départ de Paris-Nice par le Conseil général. Il ouvre les festivités du 70e Paris-Nice en proposant des randonnées cyclo et VTT sur les routes et sentiers yvelinois. Sportifs confirmés et néophytes sont donc invités à pédaler samedi 3 mars, pour le plaisir ou le chrono, à la rencontre du patrimoine départemental, comme le château de la Madeleine à Chevreuse.

Chaque année depuis que la « course au soleil » prend son départ des Yvelines, le Département regroupe associations, collectivités et commerçants pour faire la promotion de la bicyclette sur son territoire. Un territoire réputé pour sa qualité de vie, notamment grâce à son engagement pour développer les circulations douces.

A ce jour, on peut évaluer à 750 km le linéaire total d’aménagements cyclables sur l’ensemble du département.

Après Montfort L’Amaury en 2010 et Houdan en 2011, le village d’animations du Conseil général « Tous Cyclistes » sera installé cette année à Saint-Rémy-lès-Chevreuse, à proximité de la gare RER, sur le parking du stade Coubertin. On y verra donc l’arrivée de la première étape dimanche 4 mars.

Au pied du château de Dampierre-en-Yvelines, les 176 coureurs professionnels vont prendre le départ d’une épreuve contre-la-montre disputée sur un circuit de 9,3 km qui emprunte la route des 17 tournants et passe par Chevreuse.

Les cars des 22 équipes seront installés à Dampierre-en-Yvelines, rue de Chevreuse, à quelques centaines de mètres de la rampe de départ. Grâce à un partenariat avec la société SAVAC, le Département proposera des navettes gratuites aux spectateurs entre Dampierre-en-Yvelines et Saint-Rémy-lès-Chevreuse.

A Mantes-la-Jolie lundi 5 mars, le peloton s’élancera en ligne pour une deuxième étape qui le conduira à Orléans en passant par Houdan et avant de sortir des Yvelines au sud de Saint-Arnoult-en-Yvelines.

L’arrivée à Nice est programmée dimanche 11 mars. Paris-Nice est la première course à étapes d’une saison cycliste dont le point d’orgue est le Tour de France en juillet… qui passera lui aussi par les Yvelines lors de la dernière étape Rambouillet-Paris (Champs-Elysées).

Les Yvelines, le sport et la Petite Reine

Premier département équestre de France (20 000 licenciés), terre de golf, de rugby, de tennis, de judo, d’athlétisme, de football, de basket, de handball, de natation,… Le département Yvelines revendique son statut de premier département sportif d’Ile-de-France grâce à ses infrastructures de qualité et ses quelques 400 000 licenciés dans plus de 2 600 clubs représentant 78 fédérations différentes.

Dans le paysage sportif yvelinois, le cyclisme tient une place à part. Il existe bien sûr grâce aux 5 000 licenciés que comptent les comités départementaux de cyclisme et de cyclotourisme. Il est représenté au sein du peloton professionnel grâce à Sandy Casar (vainqueur de trois étapes du Tour de France), qui est né et vit près de Mantes-la-Jolie. Et il disposera en 2013 d’un site qui lui sera entièrement dédié avec la construction du Vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines. Mais il est surtout mis en valeur par les routes et les chemins qui sillonnent les Yvelines, une terre particulièrement propice à la pratique du vélo (80% d’espaces naturels dont 70 000 ha de forêts et 2 755 ha d’espaces naturels sensibles protégés).

Une tradition historique

En 1891, le départ du premier Paris-Brest était donné dans les Yvelines. 100 ans plus tard, son héritière, « Paris-Brest randonneur » était de retour au départ de Guyancourt. Et depuis 1991, des milliers de cyclotouristes s’élancent des Yvelines pour rallier la pointe de la Bretagne.

En accueillant pour la troisième année consécutive le départ de Paris-Nice, le Département des Yvelines renoue avec une vieille tradition des courses cyclistes sur son territoire. Si les exigences de sécurité ont fait diminuer le nombre des compétitions le week-end au fil des ans – pour évoluer vers une pratique massive du vélo comme un moyen de détente et/ou d’entretenir sa forme – cette tradition perdure à travers des événements comme les courses cycliste internationales Paris-Camembert (classique pro au départ de Magnanville) et Paris-Mantes (classique espoirs) ou, à moindre niveau, à travers le Tour des Yvelines (courses à étapes réservée aux amateurs de niveau régional) soutenu par le Conseil général des Yvelines.

La politique en faveur des liaisons douces

Préserver et valoriser le patrimoine des Yvelines est un des axes majeurs de la politique du Conseil général.

Premier département automobile de France, le Conseil général des Yvelines prépare les emplois de demain en soutenant l’innovation, en particulier en faveur du véhicule électrique. Engagé dans cette réflexion sur les nouvelles mobilités, le Département s’est engagé dans le développement de modes de circulation alternatif à la voiture et contribue ainsi à l’amélioration de la qualité de vie des Yvelinois.

Dans ce cadre, des itinéraires Vélo routes & Voies Vertes départementaux, intégrés à des itinéraires à vocation régionale, nationale voire internationale, permettent le développement des déplacements cyclables et du tourisme. Les Yvelines comptent déjà 750 km d’aménagements cyclables (pistes et bandes cyclables, voies vertes, voies forestières…) dont 250 km le long des routes départementales.

Cette politique en faveur du vélo se traduit aussi par l’aménagement dans presque tous les collèges des Yvelines (une centaine sur 115) d’abris et/ou de garages à vélos, soit plus de 460 places de stationnement vélos.